.

L’Artiste LABOR

 

Les PERIODES

Mises a jour régulières pour une recherche de Vérité de ces 60 années de travail et de créations

Labor est artiste depuis l’enfance  dans tous les sens du terme, des facilites en  Art pouvant s’exprimer à des niveaux différents  dans les diverses expressions  de l’Art. Né à l’île de la Réunion  encore dans l’ambiance coloniale  chrétienne dans une famille aisée dont la ligne de vie est le travail, l’instruction, la connaissance  ,la recherche de beauté, une ambiance créole qui goûte la vie à pleines dents entourée d’une végétation luxuriante. La Réunion une petite île, a le charme de la grandeur, de la force  de l’exotisme avec la mer bleue  ses plages, et ses montagnes qui montent vers le ciel, accessibles qu’aux volontaires ayant le gout de l’effort  physique et mental.

                                 L’île construit l’homme et l’homme finit par lui ressembler 

Intéressé par l’Art en classe de première  il est remarqué et sélectionné pour continuer ses études dans la Grande Ecole d’Art Claude Bernard de PARIS  seule école réputée difficile pour la formation des Professeurs de Dessin et Arts Plastiques ( Quota d’élus  100 à 120 Professeurs par An)

Orphelin de père  sa tutrice ne veut et ne peut prendre la responsabilité d’envoyer un enfant à  10000  kilomètres  plus d’un mois de bateau, à PARIS. Labor continue donc ses études au Lycée Leconte de Lisle seul Lycée à l’époque à la Réunion. Bachelier en Mathématiques Labor  devient étudiant en Mathématiques  à Montpellier et continue à dessiner et à peindre

  1962 LABOR abandonne les Mathématiques et prépare le Professorat en ARTS Plastiques

1960-65 Paysages et portraits à Montpellier expos Galerie AZUR Montpellier

Dans toute son œuvre (Même dans ses paysages) ,

L’HUMAIN est PRESENT

Il met au service  de l’ART son expérience personnelle (Souffrance, Maladie …Deux années grabataire à l’hôpital de St Etienne entre la vie et la mort après son service militaire (chasseur à pied Granville, Montpellier) et porte témoignage .Il devient de plus en plus sensible  au quotidien et au Monde dans son Universalité

1970 -1989       FIGURATION,   1970-80   à son retour dans l’île en 1972 professeur d’Art et Artiste il aménage (1974) derrière sa chambre à coucher un atelier  de 30 mètres carrés  et commence (en peignant la nuit) à travailler des œuvres de grandes et moyennes dimensions sur des thèmes  évènementiels (les enfants décapites du Cambodge, Désarroi (la mort…  Picasso meurt en 1973 tableau terminé en 1974)ou  symbolique (Cristallisation ) Tango, Naissance  qu’il qualifie de  Cubisme- Expressionniste   Thèmes : MYTHES, Evènements Témoignages, et Compositions

METHODE de LABOR

  Labor, dans les œuvres de cette période réussit dans ses grandes toiles un heureux métissage d’une structuration cubiste et d’un espace poétique classique : Œuvres à dominante bleue avec peu de matière, un dessin  structuré d’influence cubiste imbriqué souvent  dans un sfumato bleu ou ocré, …superposition de couleurs et frottis . Des Tableaux rencontrent alors un grand succès dans l’île et gardent encore aujourd’hui une grande fraîcheur, comme avoir été peintes la veille  

Peintures exposées dans les années 70 dans la Galerie ACTUEL (qu’il a créée dans les locaux d’Omar DINDAR, collectionneur et sponsor) dans le Sud de l’île à St Pierre   La Galerie rencontre un  grand Succès dans l’île ,les gens des quatre coins de l’île se déplacent pour venir à St Pierre … succès mais  aussi  réactions d’oppositions ( Ville du PORT) A cette période commencent à se mettre en place à St Denis   les institutions nationales de la DRAC et du FRAC… BUT :Apporter  l’ART CONTEMPORAIN dans l’île

 Labor contacté par la DRAC  grâce à  ses succès ( Fresque à Beaubourg, Galerie ACTUEL, Expo Musée Léon Dierx), reçoit une commande pour une décoration 1% des Bâtiments publics Il crée alors la sculpture monumentale Le Dolmen . SCULPTURE qui va bousculer sa vie d’artiste !!

Articles élogieux dans tous les journaux de l’île alors que des problèmes s’accumulent à partir de plusieurs évènements malheureux (Son Refus(légal) 1979 de remettre une partie de la somme d’argent allouée à la sculpture à l’architecte en chef : “Votre nom LABOR sera effacé dans l’île” !! le prévient l’architecte. Conscient et averti du système par un journaliste LABOR prend sa décision, une lourde décision, Honnêteté et Responsabilité avant tout !  ce sera le  Refus ! …

à PARIS où il expose dans le Marais une mauvaise surprise l’attend, le Vol  de ses œuvres : L’homme qui marche  disparu de même que , le grand cheval , le Christ , les joueurs de pétanque etc… Les Photos des œuvres volées ont été remises au Commissariat du 3eme Arrondissement à PARIS.

A La  Réunion : Ambiance d’inquiétude dans le milieu culturel local)

Une lettre aux impôts, lettre anonyme! venant de la ville du PORT l’oblige à choisir entre sa profession de Professeur d’Art ou de Galeriste (fonction qu’il pratiquait par passion et  tout à fait bénévolement)                  

                             Labor est marginalisé

La ville du PORT  fortement soutenue financièrement et idéologiquement par la Gauche communiste  qui dirige la Région -Réunion de l’époque étend un véritable réseau fortement verrouillé dans le secteur culturel réunionnais  , Création d’une Ecole d’ART et le Directeur étend son empire culturel et son influence dans toute  l’île contrôlant tout acte  culturel local : Avec le temps, la Sculpture du Lycée du Tampon après avoir subi plusieurs cyclones  a besoin de quelques centaines d’Euros pour sa réparation .La Région vote sans raison évidente  la somme de 150000 Francs… Somme accordée que pour la destruction de l’œuvre. L’artiste s’y oppose et fait valoir son droit d’Auteur

L’ingénieur qui a contribué a la sculpture du lycée, n’a plus de contrats intéressants avec la Région et meurt incognito, seul, Suivi dans son enterrement que par sa bonne et Omar DINDAR   qui lui est resté fidèle, Labor se trouvant en métropole.

En 2021 l’œuvre se dégrade pour devenir aux yeux de LABOR  une de ses  œuvres éphémères. Avec l’amabilité du Président de Région actuel un projet historique semble vouloir prendre forme

1980 -89 il s’en suit une Dramatisation de sa figuration qui quitte le bleu pour le Rouge le Noir et le Vert, Sa peinture devient très forte  et sombre .Le Noir est puissant et souligne ses formes cassées

Période faste artistiquement, l’artiste crée l’Essentiel   mais, l’Austérité et le combat s’invitent dans   le quotidien de l’Artiste (Altérité, L’autre, Femme minérale, Apartheid)

Autres anecdotes 

 LABOR pressenti pour le prix VOLLARD avec sa ‘Charrette de Bœufs ‘se trouve écarté en faveur d’une artiste inconnue dans l’île proche du président Portois ; A la sortie du concours  Le Président du conseil départemental lui-même à diverses reprises lui propose d’acheter l’œuvre L’artiste refuse toutes propositions  et en 2009    fait Don de l’œuvre à la nouvelle équipe régionale élue en 2009  et      Le concours du Prix VOLLARD sera totalement abandonné

L’ODC  ,(l’Office départemental de la  Culture)  Exposition à succès de LABOR mise en place par la Directrice des expositions de l’ODC  . Mauvaise surprise , un mois après l’exposition la Directrice des expositions est invitée à changer de poste et est déplacée dans un autre secteur.

Labor invite la DRAC à son exposition à l’ODC : Réponse de la DRAC «   Si c’est de la peinture la DRAC ne se déplace pas !»

Dans le domaine privé, LABOR continue avec les galeries locales ses expos avec succès  Expos au cadre Noir St Denis, artiste permanent  .Expo a La galerie Tsaho à St Pierre

Exil culturel volontaire vers la France

Sponsorisé par KAYAT Les Magasins Blanc-Bleu, Labor envoie la moitié des œuvres de son atelier du Tampon à  Paris Galerie Alternat Rue Vieille du Temple 3eme arrondissement et Dépôt chez sa fille Secrétaire générale de Université PARIS 5

A la Réunion

Heureuse Rencontre 

 Dominique BOZZO, Créateur du Musée Picasso, certainement invité par les institutions locales exprime son désir de visiter les Galeries d’Art de l’île  Et la Galerie Tsaho  demande à LABOR d’apporter sa production en cours pour une expo de circonstance LABOR  amène  donc à la galerie son grand tableau 3 FIGURES , une série de 4 femmes et  son triptyque  Maternités ,sur lesquels il travaille dans son atelier . Dominique BOZZO est enthousiasmé par le travail et se trouve attiré par le tableau 3 FIGURES et félicite l’Artiste «  je suis content de vous avoir connu » Dit-il à l’artiste et depuis ce jour  le titre du tableau  est  3 FIGURES ou La Rencontre .. en hommage à Dominique BOZZO

1987 -94 Et La Vie repart, aussi forte mais plus calme l’artiste réalise sa Série de   Femmes, et de  Maternités ( expo au Petit Louvre à Avignon ( dans l’Ensemble de murs  historiques des Templiers au centre-ville d’Avignon  Il achète une partie  du Presbytère de la Chapelle St Marcellin à BOULBON 13150

   Paysages …Sa Série des Chapelles St Marcellin : Un Thème et ses variations

Evènements Témoignages, et Compositions, Série de Femmes, et Maternités, Paysages …Série des Chapelles St Marcellin

1990-2000 – ABSTRACTION, LABOR : Collages et Matériaux    

  1. a) Inspiré par les journaux collés en Tapisserie sur les murs des maisons créoles des années 1950
  2. b) Séries de Compositions Collage huile et matériaux, Peintures tactiles
  3. c) Grands Formats 200×210, Série des BRAINSTORMINGS   

2001 – Notions d’informations en ART et ENTROPIE (Notion d’Entropie de Claude Shannon)

Attaque des tours jumelles, Initiation du PART-OVER 2005, Installation PART-OVER GENEVE ARTBYGENEVE

2009 Retour d’exil

Avec la venue au pouvoir de la nouvelle équipe de la Région-Réunion Une autre vie commence 

LABOR  expose à  Hang’ART410 Galerie dans le Sud à ST PIERRE  Le Président de  Région-Réunion  élu en 2009 achète ‘Palette’ et ‘Crépuscule’ Deux grandes œuvres de LABOR. Et La Région finance l’exposition LABOR/CHAZAL Réunion/Maurice à  la galerie

Hang’ART 410 de ST PIERRE

2009 – Installation VOLCANS GENEVE  

 

2010 FIGURATION ABSTRACTION et MIXITE :

Raconter Pierrefonds une Usine sucrière désaffectée (1900) Installation PIERREFONDS

Entropie et Mixité dans LABOR -ART et Créolisation du Champ d’expression

 

2014 /15 – Espace LESSISMORE    Articulations et Art-Chitectures

Expo studio26 

 New-York 2015    Puis 

 NYA Centre d’ART   New-York  Manhattan 2018 – 2021

 

2018/19 – FIGURATION ECRITURE

Effroi Strasbourg FLOWER SOLEIL MATERNEL

 

2000- 2021 – TRAVAIL NUMERIQUE

Le DIGITAL Computer-ART, IPhone-ART, PRINT sur Alu, Papier d’ART, Photographies  et Installations

 

2021 – Les UPSIDE-DOWN : Mémoire    Covid et Confinements